Gand

Si les circuits touristiques en Belgique passent rarement par Gand, sa beauté est néanmoins souvent comparée à celle de Bruges, bien mieux connue. Elle compte plus de 9800 édifices et objets qualifiés de patrimoine de grande valeur, en grande partie protégés. Le centre historique est un véritable musée en plein air.

Trois tours se dessinent à l'horizon de la ville: l’église Saint-Nicolas, le Beffroi, haut de 95 mètres, et la Cathédrale Saint-Bavon, anciennement l’église Saint-Jean, qui abrite le célèbre retable de L’Agneau mystique de Jan van Eyck.

Gand compte bon nombre de bâtiments civils d'intérêt, notamment au Graslei (quai aux herbes) et au Korenlei (quai aux grains), où vous trouverez les sièges des guildes et l’ancien bureau de poste.

L'incontournable Château des Comtes (Gravensteen) date du XIIe siècle. Son système de défense est presque intact et c’est le seul château médiéval qui subsiste encore en Flandres.

Autre bâtiment de grande valeur historique, le Prinsenhof vit naître en 1500 Charles Quint, empereur du Saint Empire romain qui régna sur le plus grand empire européen depuis Charlemagne.

A côté du Beffroi se trouve la Halle aux draps, qui appartient au patrimoine mondial de l'UNESCO. Construite au XIVe siècle, elle était au Moyen Age le centre du commerce gantois de la laine et du drap. Tout près du Beffroi et de la Halle aux draps se trouve l’hôtel de ville, de style gothique tardif.

Le Château de Gérard le Diable (Gerard de Duivelsteen) fut construit au XIIIe siècle. Il connut pas mal de transformations et affectations diverses au fil du temps et abrite aujourd’hui les archives nationales.

Les constructions religieuses sont elles aussi nombreuses. Outre la Cathédrale Saint-Bavon et l’Eglise Saint-Nicolas, citons deux églises médiévales : Saint-Jacques et Saint-Michel. Selon des plans du XVIIe siècle, cette dernière devait être pourvue d’une tour de plus de 130 mètres … qui ne fut jamais construite faute de moyens financiers.

Parmi les autres bâtiments religieux, il y a deux abbayes fondées au VIIe siècle : l’Abbaye Saint-Pierre et l’Abbaye Saint-Bavon. Ou encore trois béguinages: le vieux béguinage Sainte-Elisabeth, le nouveau béguinage Sainte-Elisabeth et le béguinage O-L-V Ter Hooie (les deux derniers sont inscrits sur la liste des béguinages flamands dans le patrimoine mondial de l'Unesco).

Le Pand finalement est un ancien couvent dominicain du XIIIe siècle, il est aujourd’hui propriété de l’université. 

Les musées ne sont pas en reste: le SMAK, le STAM, le MSK, le musée du Design, la salle d’art de l’Abbaye Saint-Pierre, la maison d’Alijn, le MIAT, le musée Dr. Guislain,... 

Plusieurs marchés sympas vous permettront de flâner en découvrant l'ambiance gantoise, notamment le Vrijdagsmarkt (marché du vendredi) et le marché aux fleurs (le dimanche).

La ville est aérée et compte de nombreux parcs et zones vertes. 

Du côté des évènements, citons avant tout les Fêtes de Gand, un festival musical et culturel qui se déroule dans les rues du centre ville. Depuis les années 60, elles comptent parmi les plus grandes fêtes populaires d'Europe.
Gand organise en outre chaque année les festivals "I Love Techno" et "Gent Jazz", et accueille avec de nombreuses autres villes en Flandre les concerts classiques du Festival de Flandre.
Sur le plan cinématographique, Gand organise le Festival International du Film de Flandre (Gand), où sont également décernés les World Soundtrack Awards.

Plusieurs circuits à thème et événements permettent de découvrir la ville autrement: la route de la poésie, le festival de la lumière, une nuit au musée, etc. 

La ville (universitaire) regorge de bars et restos sympas pour tous les âges et tous les goûts.

En bref, Gand est une ville pétillante qui mérite une visite à maintes reprises.

Français